ZONEMETAL Index du Forum ZONEMETAL
+ Motherfuckers since 2004 +
 
 FAQFAQ   Liste des MembresListe des Membres   ZoneMetal   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Limp Bizkit - Three Dollar Bill Yall's
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ZONEMETAL Index du Forum -> Chroniques
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
PoC
Master of puppets


Inscrit le: 16 Mai 2004
Messages: 6636
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Oct 28, 2006 7:25 pm    Sujet du message: Limp Bizkit - Three Dollar Bill Yall's Répondre en citant

Ça faisait des années que je voulais le chroniquer (pour de vrai cette fois ^^).
C'est chose faite.
---------------------

Premier opus du groupe, Three Dollar Bill Yall's n'en restera pas moins l'un des joyaux du Neo Fusion, jamais égalé.
Après la montée en puissance de groupes comme RATM, ou plus directement KoRn et Deftones, Limp Bizkit fait son apparition et veut s'imposer dans le trio de tête de la nouvelle scène.
Certes influencé par les formations citées plus haut, LB n'en possède pas moins un style certain, reconnaissable de tous.
Du haut de ses 13 pistes, Three Dollar Bill Yall's est une tuerie sans déchet aucun. La recette du cocktail est à l'époque novatrice : un mélange affirmé de rap et de metal, un mix de deux grandes familles bien distinctes pour un résultat des plus explosif.
Pour décrire cet album, il faut d'abord s'attarder sur les membres de la formation.
Limp Bizkit c'est tout d'abord un chanteur, Fred Durst, véritable moteur du groupe. A l'époque inconnu du grand public, Fred impose dès cet opus un flow parfaitement calé et maîtrisé, une rage sincère qui prend aux tripes et un ton déjà quelque peu arrogant, future marque de fabrique du groupe. Le bonhomme donne de sa personne lorqu'il crache sa verve et c'est bien là tout son talent. D'ailleurs, du talent, le p'tit gars de Jacksonville en a à revendre (quoiqu'en disent certains), que ce soit dans sa façon de raper/chanter - intéressante par sa théatralité - ou encore dans ses textes aux thèmes variés (racisme, amour, hypocrisie, etc.) et plutôt bien foutus (jeux de mots, références).
Vient ensuite Wes Borland, l'excentrique de la bande, l'artiste comme on aime l'imaginer... Il déclarera quelques temps après la sortie de l'album, ne pas savoir ce qu'il fait au sein de LB. Dieu sait pourtant qu'il le fait bien ! Accro d'effets guitaristiques en tous genres, Borland est générateur d'ambiances. Ces dernières donnent une vraie profondeur aux morceaux (on pense à Stalemate, Stink Finger ou encore Indigo Flow) et se mêlent à la perfection aux samples et mix de DJ Lethal, qui excelle dans son style.
A cela vient s'ajouter des riffs assassins distordus, devenus cultes pour les amateurs du groupe (Pollution, Stuck). La distorsion se veut tantôt crade - proche d'un son d'ampli sans retouche au mixage - tantôt dopée aux effets (notamment pas mal de fuzz), forçant la cohérence avec les parties clean.
La basse tient elle aussi une place de choix sur cet opus, en s'autorisant même quelques moments de gloire avec des lignes de référence pour les fans (Stuck, Clunk). Les phrasés de Fred reposant sur des tempos lents, Sam Rivers peut s'en donner à coeur joie en jouant un son lourd, surpassant la 7 cordes de Borland (Sour).
John Otto vient ensuite clarifier l'ensemble avec des parties de batteries bien calées et un son très travaillé, s'adaptant aux différents univers des morceaux.
La production globale est au poil pour un premier effort. Les mixes sont propres, aucun instruments ne vient manger l'autre, la symbiose est parfaite, bref : un régal.
Three Dollar Bill Yall's est un album d'une maturité saisissante. Limp Bizkit fait ici un sans faute et se permet, tel un groupe ayant roulé sa bosse, des interludes, des dédicaces (à KoRn, Deftones, etc.), une reprise de George Michael (Faith), une piste finale de 16 minutes (magnifique d'ailleurs) et des extras complètement barrés (la fin de Pollution, le morceau Leech).
Tout fan de Fusion se doit de posséder ce disque.
_________________
Tu la sens cette bonne odeur de fitness ?!
© € ™ $ - phrases cultes


Dernière édition par PoC le Dim Oct 29, 2006 1:56 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Hardo'z
Lord


Inscrit le: 20 Fév 2006
Messages: 1366
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Oct 28, 2006 7:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense que personne ne me contredira si j'affirme qu'il s'agit du meilleur album du biscuit mou... Un petit chef d'oeuvre à mon humble avis, même si j'aime bien le suivant (Ah! No Sex et Break Stuff... Que de souvenirs...) Ce qui prouve que le métal et le rap font parfois très bon ménage!
_________________
Memento quia pulvis es, et in pulverem reverteris.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Batiste
Modérateur d'esprit


Inscrit le: 19 Juin 2004
Messages: 1241
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Sam Oct 28, 2006 10:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai jamais compris pourquoi Fred Durst dit dans chaque interview où il en parle que selon lui cet album est une erreur de jeunesse... Il n'arrête pas de chier dessus alors que c'est sans aucun doute ce qu'il a fait de mieux et qu'il n'est pas prêt d'égaler à nouveau ! Rolling Eyes
_________________
Les blasts les plus courts sont toujours les meilleurs.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
PoC
Master of puppets


Inscrit le: 16 Mai 2004
Messages: 6636
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Oct 28, 2006 10:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah oui ? Je savais pas ça.
C'est en effet quelque chose qu'il n'est pas prêt d'égaler.
Limp Bizkit n'a aucun avenir aujourd'hui de toute manière.
_________________
Tu la sens cette bonne odeur de fitness ?!
© € ™ $ - phrases cultes
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Sensei
Lord


Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 1993
Localisation: Dans les marais poitevins

MessagePosté le: Sam Oct 28, 2006 11:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens tiens voilà donc la chronique retravaillée de LB...
eh bah elle décoiffe encore plus !!! toute façon que dire sur cet album... Qu' au moins on se défonce beaucoup plus que sur leur album miteux "The unquestionnable truth"... Enfin bref tout est vrai dans ta chronique, t' es trop fort
Enfin bon faut dire, entre l' intro super fun, Pollution, Counterfeit ( je l' adore cette piste ), Stuck et Faith, je m' eclate particulièrement bien... même si les autres donnent un bon rythme ^^
Ensuite les autres albums, c' est autre chose... espérons que LB renaitra tel le phénix de ses cendres Neutral
_________________
Entre une empoisonneuse et une mauvaise cuisinière il n'y a qu'une différence d'intention.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Yahoo Messenger
Batiste
Modérateur d'esprit


Inscrit le: 19 Juin 2004
Messages: 1241
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Dim Oct 29, 2006 12:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

PoC a écrit:
Ah oui ? Je savais pas ça.
C'est en effet quelque chose qu'il n'est pas prêt d'égaler.
Limp Bizkit n'a aucun avenir aujourd'hui de toute manière.

Je tâcherai de te retrouver cette interview qui date de 3-4 ans déjà (à l'époque je lisais encore des magazines), j'avais assez halluciné en lisant ça.
_________________
Les blasts les plus courts sont toujours les meilleurs.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
PoC
Master of puppets


Inscrit le: 16 Mai 2004
Messages: 6636
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Oct 29, 2006 12:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui je veux bien. Ça m'interesserait de lire une telle connerie !
_________________
Tu la sens cette bonne odeur de fitness ?!
© € ™ $ - phrases cultes
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Batiste
Modérateur d'esprit


Inscrit le: 19 Juin 2004
Messages: 1241
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Dim Oct 29, 2006 2:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'arrive pas à trouver le passage en question, d'autant plus que lire des interviews de Fred Durst ça n'a pas grand intérêt... Je viens de lire à l'instant "Le premier Korn est énorme, du pur génie. Je ne dirais pas ça du premier Limp Bizkit franchement..." mais ça reste quand même assez soft comparé à ce dont je me rappelais. Désolé Poc mais je ne pense pas avoir le courage de continuer mes recherches. ^^

source : Rock Sound hors-série Rock US n°4 (juin 2001)
_________________
Les blasts les plus courts sont toujours les meilleurs.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
PoC
Master of puppets


Inscrit le: 16 Mai 2004
Messages: 6636
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Oct 29, 2006 7:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Warf, merci quand même !
Si ça se trouve je l'ai...
_________________
Tu la sens cette bonne odeur de fitness ?!
© € ™ $ - phrases cultes
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Sensei
Lord


Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 1993
Localisation: Dans les marais poitevins

MessagePosté le: Lun Oct 30, 2006 3:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Fred a dit ca... eh bah voilà les dégats quand on devient commercial ^^
_________________
Entre une empoisonneuse et une mauvaise cuisinière il n'y a qu'une différence d'intention.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Yahoo Messenger
Hardo'z
Lord


Inscrit le: 20 Fév 2006
Messages: 1366
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Oct 30, 2006 9:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sensei a écrit:
eh bah voilà les dégats quand on devient commercial ^^



Je déteste ce mot qui ne veut strictement rien dire!
_________________
Memento quia pulvis es, et in pulverem reverteris.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doc
Chroniqueur Officiel


Inscrit le: 23 Juin 2004
Messages: 2861
Localisation: Ermont (95)

MessagePosté le: Lun Oct 30, 2006 9:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Petit Robert : Conçu, exécuté dans une intention lucrative, et pour plaire à un large public. "Attirée par les étoiles, les voiles, Que des choses pas commerciales" (A. Souchon)
_________________
Votre ADN s'il vous plaît.

http://philo.lapin.org
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Hardo'z
Lord


Inscrit le: 20 Fév 2006
Messages: 1366
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Oct 30, 2006 10:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Doc a écrit:
Petit Robert : Conçu, exécuté dans une intention lucrative, et pour plaire à un large public. "Attirée par les étoiles, les voiles, Que des choses pas commerciales" (A. Souchon)


Ok Doc mais en l'espèce ça veut dire quoi? J'en ai marre d'entendre tous les petits metalleux boutonneux prébubères et surtout totalement lobotomisés dire des groupes qui ont un temps soit peu de succès qu'ils font des choses commerciales! Leur musique est commerciale parce que c'est ce qui marche, ce qui leur donne du succès! En 1986, Master Of Puppets de Metallica s'est arraché comme des petits pains, était-ce pour autant un album commercial? Je ne le crois vraiment pas...
_________________
Memento quia pulvis es, et in pulverem reverteris.


Dernière édition par Hardo'z le Lun Oct 30, 2006 11:05 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rico
Lord


Inscrit le: 23 Sep 2005
Messages: 504
Localisation: Chez moi

MessagePosté le: Lun Oct 30, 2006 10:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Euh en 1984 ça serait assez étonnant mon cher, Master c'est de 1986 si je ne m'abuse.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hardo'z
Lord


Inscrit le: 20 Fév 2006
Messages: 1366
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Oct 30, 2006 11:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Rico a écrit:
Euh en 1984 ça serait assez étonnant mon cher, Master c'est de 1986 si je ne m'abuse.


Embarassed Putain quel con! J'ai mélangé avec Ride The Lightning, mon album préféré! Embarassed Je vais donc édité mon post précédent... Pour un fan, je suis vraiment impardonnable! Flagélez-moi!
_________________
Memento quia pulvis es, et in pulverem reverteris.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ZONEMETAL Index du Forum -> Chroniques Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum