ZONEMETAL Index du Forum ZONEMETAL
+ Motherfuckers since 2004 +
 
 FAQFAQ   Liste des MembresListe des Membres   ZoneMetal   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Tu en as honte, mais tu étais fan ! [© Crisis & Poc]
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ZONEMETAL Index du Forum -> BlaBla
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Barak
Leader Maximö


Inscrit le: 30 Déc 2005
Messages: 1189
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Juin 08, 2011 11:06 pm    Sujet du message: Tu en as honte, mais tu étais fan ! [© Crisis & Poc] Répondre en citant

Bon, quand faut y aller, faut y aller, je vais briser le mythe de millions de fidèles, mais oui, j'ai eu des goûts (très très, mais alors vraiment très) bidon depuis que j'ai foulé ce monde de ma royale empreinte.

Bon on comptera pas les cassettes audio (oui oui) de mon magnétophone Playskool parce que faut pas déconner non plus.

Bon, mon premier disque que j'ai du vraiment acheter en cassant ma tirelire devait être History de Michael Jackson. Je devais avoir 9 ans, un truc du genre. Rien d'inavouable en soi loin de là. Le problème, c'est qu'à la même époque a surgit cette saloperie de mode des boys band et des girls band et comme Tony Montana devant un tas de coke, j'ai plongé tête baissé dedans.

Alors oui, j'ai eu en ma possession des disques des Worlds Appart (putain rien que de voir le clip, j'ai envie de mourir), des Spice Girls (Et je vous parle pas des posters dans ma chambre façon pré ado tout emoustillé), des Backstreet Boys et de je ne sais qui encore. Bon allez les 2 be 3 (RIP Filip) et on arrête là, ça fait trop mal.

De toute façon à 10 ans t'as pas le choix quand tu habites dans une ville à la con en province, qu'internet dans les maisons n'existe pas, que tout le monde écoute ça, ben tu te laisses faire, parce que t'es jeune et tu regardes le Hit Machine de Charly et Lulu sur M6 le samedi matin.

Alors ensuite tu passes au collège, tu deviens un bonhomme, un dur, un vrai. Donc rebelote, je suis la masse. Alors oui, j'écoutais Skyrock, comme n'importe quel clampin du collège ou presque. Oui j'écoutais la FF (réécouté récemment avec un pote de Marseille, séquence nostalgie) et tout plein d'autres choses sûrment moins avouable, mais là les noms ne me reviennent pas, pourtant j'en ai passé du temps à écouter Skyrock Difool et toutes ces conneries. Reste que le rap français des années 90, même "mainstream" c'était autre chose que ce que l'on veut nous faire passer pour la relève aujourd'hui. Il y avait de la qualité. NTM ou IAM (putain l'école du micro d'argent, celui là qu'est ce que j'ai pu l'écouter)...

Ah ouais et puis y'avait Jennyfer Lopez, quand t'as 14 ans et que tu la vois remuer, tu comprends pas ce qui se passe dans ton caleçon (le Leader Maximo n'a jamais porté de slip). Ah et Puff Daddy aussi, parce que tu "kiffais grave la zik" derrière son rap, sans savoir qui était le "vieux avec sa guitare" et le groupe dans lequel il avait joué. En plus c'était aussi le générique de Téléfoot et à l'époque, tu savais que le dimanche matin existait, tu pouvais te lever avant 14 heures, sans avoir la gueule en vrac.

Arrive ensuite le lycée, les bandes, le "je soigne trop mon look pour pécho machine" et forcément tu choisis ton camp. Et c'est à ce moment là que j'ai amorcé le virage tragique d'un jeune sataniste anarchiste. Enfin maintenant que j'y repense, le virage s'est peut-être amorcé légèrement avant avec la découverte d'Offspring et l'approfondissement de Nirvana (que j'appréciais déjà vaguement depuis quelques années) avec un séjour d'échange scolaire en Allemagne.

Mais bon, le lycée arrive et ça démarre "mal". Les seules connexions avec le rock, c'est MTV donc tu commences en douceur avec Nickelback, Sum 41, Blink 182, Good Charlotte. Oui parce qu'à la même époque, tu découvres American Pie et à 15 ans, c'est trop drôle, parce que tu te dis que c'est ça la vie que tu auras en terminale et à la fac.

Et puis il y a la fille qui écoute du metal dans ta classe. Et elle est trop belle et t'es trop amoureux, sauf que Good Charlotte elle trouve ça à chier. Alors tu te dis why not et tu tentes de t'y mettre aussi, parce qu'heureusement t'as un pote qui gère aussi dans le style. Alors tu commences en douceur, avec Linkin Park, oui, mais Reanimation. Puis Papa Roach. System Of A Down aussi tiens, parce qu'entre temps tu as pris une gifle au ciné en voyant Bowling For Columbine, et il y avait Boom! au générique du film. Ah bien sûr Marilyn Manson, puisque c'est avec ce film que tu t'es rendu compte que ce mec ne devait pas éventrer vraiment des chats sur scène et qu'en fait il était loin d'être con.
Bon, la fille, elle te passe un disque de Slipknot, elle te parle de Metallica. Le premier te fait saigner des oreilles mais tu persistes, le second par contre tu tombes direct amoureux. AH et puis il y 'a eu Rammstein aussi.

Et c'est l'escalade, t'achètes Rock Sound, qui a l'époque mettait Deftones et pas Superbus en couverture. Tu prends ta calotte et tu t'enfonces, Maiden, Pantera, (bon oui Evanescence aussi au milieu), Queens Of The Stone Age, Dimmu Borgir etc. Tu avais le droit de veiller et donc de regarder Ultra Metal sur MCM...

Ah et puis un jour, ton informaticien t'a livré un ordi et il s'était permis de te laisser des gigas et des gigas de musique sur un disque dur. Et au milieu il y avait Lateralus de Tool.
_________________
Metalsickness.com

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Ze_nico
Lord


Inscrit le: 07 Nov 2009
Messages: 564
Localisation: Hérault (34)

MessagePosté le: Mer Juin 08, 2011 11:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est beau comme introduction dans ce topic!

Pour ma part j'ai honte d'aucun des albums que j'ai acheté, forcément avec youtube ou dailymotion, l'achat du premier cd n'a rien de bien pressant. Le premier album toute catégorie confondue que j'ai acheté avec mes sous c'est Death Magnetic de Metallica.

Mais avant cela j'ai eu un parcours similaire au tien, mais quelques années plus tard: de l'école primaire au collège, se sont succédées les merdes du 6/9, MC Solaar (dont je suis toujours fan!) ou encore Kyo (mais aussi Reanimation de Linkin Park, version gravée par un pote).

Et puis à partir de la 3ème, je tombe par hasard sur Amerika de Rammstein, dont je deviens immédiatement fan. Après avoir maté, des heures durant le live aux Arènes de Nimes (que j'ai aujourd'hui en cd/dvd), je décide de pousser le truc et conseillé par des amis je découvre SOAD (que j'adule toujours), Nightwish (dont j'ai honte en revanche), Bullet For My Valentine (et même que c'est trop cool comme le chanteur il crie!) et... Metallica! Durant tout l'été 2008, leur disco (que là encore un ami m'avait téléchargé (la vérité!)) passe en boucle dans mon casque philips à 9 euros avec 0 isolation!

Depuis mes gouts ont beaucoup évolués, les groupes que j'écoutais à mes débuts ont parfois progressivement disparu de mon portable (avec sa super carte m2 4GO pour 40 euros!) tels Nightwish ou BFMV, alors que d'autres ont su s'y maintenir (sur mon IPhone aujourd'hui), tels Metallica.

Donc en fait le seul groupe dont j'ai vraiment honte (période pré-metal excepté), c'est Nightwish, donc pour compenser je vous ai mis une chouette vidéo Rrhum...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sensei
Lord


Inscrit le: 07 Oct 2006
Messages: 1993
Localisation: Dans les marais poitevins

MessagePosté le: Jeu Juin 09, 2011 7:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ahah metalbarak se confesse afin d'aller au paradis?

C'est plutôt drôle de raconter comment on a accédé au metal.

Quand j'étais petit j'ai été bercé par toutes les musiques de variété française qu'écoutaient mes parents. Ils avaient acheté les compil' des marchands de journaux (superstars de la chanson). J'étais devenu amoureux de quelques musiques comme Les Lacs du Connemara (laul) et de Pour la fin du monde (comme quoi, y'avait vraiment pas que du bon dans la jeunesse). Puis soudain, révélation: j'étais devenu fan de Daniel Balavoine par le biais de L'aziza et de sa piste mythique Le Chanteur. Suite à ça je me voyais bercé par son double best-of offert par mes parents à un noël, laissant de côté tous les jouets que j'avais demandé, et j'apprenais par coeur les chansons.
Lorsque j'avais 8-9 ans, mon frère écoutait ze radio de fin 90 début 00, NRJ, et dessus passait entre autres les musiques de The Offpring Why Don't You Get A Job et The Kids Aren't Allright. J'adorais ces deux musiques. Puis ma mère était une rebeyl à son âge et donc m'a fait connaître ZZ TOP que j'adorais aussi. Mon père a tenté avec Téléphone mais je leur pisse depuis mon berceau à la raie, et c'est toujours le cas. En revanche Renaud était une affaire de goûts.
En 2001, je voyais mon cousin me présenter le dernier cd de Linkin Park, Reanimation, que j'aimais pas sans même avoir écouté, cherchez l'erreur. Aussi qui n'avait pas aimé Queen suite à la victoire en Coupe du Monde et qu'on s'est acheté le cd 2 titres We Are The Champions/We Will Rock You ?

Puis c'est lors de la 5eme que je fus la redécouverte de Linkin Park justement. Par un pote de classe. Bizarrement je me suis mis à adorer alors que des mois avant je disais "bouh Somewhere I Belong c'est trop nul". Depuis cette découverte, je me suis aperçu que c'était eux qui avaient fait In The End que j'adorais... Et je proclamais le fait que j'étais le plus grand fan de Linkin Park dans le monde, encore plus que je l'étais pour Pokémon!
Suite à ça, j'ai connu un gars qui me présentait déjà le visual kei, le truc que personne ne connaissait en 2003. Ce mec m'avait aussi fait connaître Children of Bodom à l'époque où c'était génial, et j'aimais aussi les X-Japan et Malice Mizer. Ma crise d'adolescence commença en même temps que ces découvertes. J'étais un gosse trop dark et donc je m'enfilais les groupes qu'un pote me passait : Limp Bizkit, Cradle of Filth, Dimmu Borgir, Slipknot, Hoobastank (haha).
Il avait tenté de me faire aimer Korn et Deftones que je trouvais mais absolument nuls. Aussi j'aimais beaucoup Evanescence du moins que Bring Me To Life (sur la BO de Daredevil qui plus est, j'adorais déjà les comics). J'ai eu en 2004 mon premier cd de métal : Live In Texas de Linkin Park, pour mon noyel.

Au collège je traînais sur le t'chat Orange (wanadoo à l'époque) et j'étais la star du forum Poitou-Charentes. J'y draguais à 13-14 ans les filles et j'y ai connu deux-trois très bonnes amies encore actuelles (dont l'une que je reverrai au Hellfest, comme quoi y'a bon). Cette amie que je viens de citer était fan à l'époque du bon metal, elle écoutait du true black, aussi du death et du thrash du genre Caliban et Chimaira. J'étais tombé amoureux d'elle et comme je suis du genre con, j'aimais pas tout ce qu'elle aimait... Elle était fan d'un groupe : OPETH. C'est pour cela qu'à mes débuts sur ce forum je ne blairais pas Opeth et que je crachais dessus partout (c.f la chronique de Sirius).
Puis bon l'amour n'était pas réciproque, quel malheur, donc j'étais triste.
J'avais aussi mon cousin et le pote d'un oncle qui m'ont fait connaître Sepultura (Chaos AD, Arise et Roots) et j'aime beaucoup depuis. Par ailleurs je me souviens qu'au collège y'avait différents groupes : les weshos, les skaters, les boulets/metalleux et les divers. Les skatos revendiquaient les groupes de ska qui sont chiants à la longue et aussi pronaient Manson et Nirvana. Le premier il a fallu attendre ma terminale pour que j'aime, le deuxième bah vu tous les hits passés à la radio et télé, et vu la qualité du soft j'ai directement accroché. J'ai donc fait des recherches sur le groupe et me prenais pour ZE pro de la vie de Kurt Cobain, et je le prenais pour un génie mais pas comme les autres pensent car les autres ils pensent comme des moutons. Au final j'ai acheté tous leurs albums à ces cons, la Courtney Love doit avoir une muqueuse incrustée de diamants en ce moment. Et puis aussi mon oncle venait me raconter ses anecdotes sur Nirvana et toute la vague début 90 (lorsqu'il était en age mûr) et me présenta alors Rage Against The Machine qu'il écoutait lorsqu'il était à l'armée et qu'il défonçait ses potes sur Street Fighter II (comme quoi il fut un temps où l'armée était bien). Il me prêta l'album qu'il a d'eux et je fus grandement inspiré encore une fois par l'histoire du groupe et leurs paroles.

Puis lors de la rentrée en seconde je tombais nez à nez avec une bande de gothiques, déjà précoces les greluches. L'une me fit un effet boeuf, donc je l'ai séduite je ne sais comment. Explication de ma réussite totale. Elle était en t shirt long Cradle of Filth, avait un baggy noir à chaîne trouvable sur goeland, avait du gros eye-liner autour des yeux, avait bracelet à piques et un collier à piques. Moi j'avais les cheveux rasés, des pentalons adidas ou des vieux jean's, des shoes adidas ou des vans, et j'étais couvert d'acné. EPIC WIN comme dirait l'autre. Bref avec elle j'étais retourné dans une période plus calme, j'étais heureux et posé, j'écoutais alors Pink Floyd que ma mère retrouvait - à l'époque 26€ à cultura son fuckin' DSOTM. Puis 2006, mon année de seconde, fut mon arrivée sur ZONEMETAL, où j'ai pu grandement épanouir mes idées musicales. Par contre avec mon ex c'était du genre Tristania, Within Temptation, SOAD, Nightwish, Good Charlotte, Kill The Thrill, HIM (un peu mieux que le reste), et le pire de tout : Peste Noire (quelle grosse blague ce groupe sérieux). En clair, plein de merde. D'un autre côté j'ai connu Anorexia Nervosa, et je crois que c'est tout avec elle!
En seconde je parlais aussi à ma cousine qui a 7 ans de plus que moi, elle était fan entre autres de SOAD et Orgy,elle avait vu Static-X et LP à Paris et surtout : elle m'a fait connaître TOOL par Undertow (d'où le fait que je préfère cet album aujourd'hui).
Ma rupture en première fut ZE truc triste du lycée (et je préfère pas raconter mes déboires avec mon ex, même si j'ai connu grâce à elle le bon goût de l'alcool que je trouvais trop rebeyl jusqu'alors), donc j'y ai découvert une cinquantaine de groupes, surtout le death-metal, avec entre autres In Flames, Dark Tranquillity, At The Gates, Death, Amon Amarth... Je commençais à aimer Opeth alors par Ghost Reveries. Puis j'ai décidé lors de ma terminale de m'ouvrir totalement à la musique grâce à une famille plutôt éclectique musicalement. J'écoutais alors beaucoup les groupes des 80' comme Queen, Simple Minds, Tears For Fears, Depeche Mode (surtout avec le remix de Mike Shinoda). Je revenais vers mes premiers amours aussi comme Linkin Park que j'avais totalement délaissé et Slipknot aussi que je disais "ultra-commercial".

Depuis je suis devenu quelqu'un d'ouvert, d'affirmé et génial, je n'écoute que du bon et je découvre par le biais de ce forum et un peu par Metalorgie (beaucoup moins je rassure) quelques groupes qui me font bander!

P.S: tous les liens proposés sont les musiques que je préférais de chaque groupe, ou celles qui pour moi les représentaient.
_________________
Entre une empoisonneuse et une mauvaise cuisinière il n'y a qu'une différence d'intention.


Dernière édition par Sensei le Jeu Juin 09, 2011 1:56 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Yahoo Messenger
I_Kirk_Your_Ass
Lord


Inscrit le: 26 Sep 2009
Messages: 1019

MessagePosté le: Jeu Juin 09, 2011 9:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ca me rassure que certains ont eu vraiment des gouts de merde. Je me sens moins seul. Notre jeunesse collégienne aura vraiment raison de nous.


Mon aventure musicale commence alors à mon plus jeune age. Mon père la trentaine à l'époque écoutait Iron Maiden Yeah ! ... Mais pas que, il écoutait aussi AC/DC et de la new wave, malheureusement plus de new wave qu'autre chose. Cette musique électronique m’insupporte aujourd'hui. Mais à une époque j'adorais ça et je connaissais l'air de ces années 80 par coeur.

Jusqu'en CM2 je n'ai pas eu réellement de gouts musicaux. Puis mon frére à alors débarqué avec des musiques de SOAD et Metallica. Metallica j'ai aimé, mais soad c'était trop bourrin.


Puis mon entré au collège je découvre Naruto, au début existait que les premiers. Via des AMV sur Youtube ou téléchargé avec Emule je découvre Evanescence, Hoobastank, YellowCard, Lost Prophets et j'aime ça. Mon meilleur ami, parallèlement me préte le CD de Meteora de LP, je tombe amoureux de ce CD.
Puis je m'oriente l'année suivante vers Slipknot, Rammstein et des groupes du genre.


Puis arrivé en 5eme ou un de mes meilleurs potes me fait découvrir Tokio Hotel ... Au début j'écoute pour me sentir intégré à ma bande de pote, il était le leader et moi j'étais le petit influençable (il était redoublant alors forcement tout le monde était en admiration devant sa "maturité") Au final je lache ce groupe et étant son pote le plus proche dans la bande je lui fais connaitre autre chose. Du rock, du "vrai", parce que là, on dirait une fille qui chante. (oui c'était mes mots à l'époque)


Suite à ça, en 5eme (sachant que j'ai eu deux 6eme), on découvre ensemble le reste des groupes de metal mainstream qui existent. Stone Sour, Marylin Manson, Papa Roach, Disturbed etc ... Ensuite je me rend compte que mon mp3 est remplie de groupes de pop rock. Et là je décide de laisser dans un coin de mon PC tout ça et je devint alors un "trend". Je me mis à trainer sur des forum, non pas Ado.fr. Pire ... JVC le 15 - 18.


Je me mis à cracher sur tout ce qui était Neo-metal et je n'écoutait que du death et du prog mais malgré tout pas du black.
Cette période m'a passé, j'avais 15 ans et je crois que c'était la pire. Avec la maturité j'ai oublié cette mode de se la jouer trend et j'ai resortit mes CDs de Slipknot, LP etc ... Parce que, se fermer musicalement je crois que c'est surement ce qu'il y a de pire. Bien pire encore que d'écouter TH ou autres merdes du genre.

Je reviens alors dans le droit chemin à mes débuts de lycée après quelques années à jouer les trend, une chose puérile. Je décide d’agrandir ma culture musicale et je m'inscrit alors sur Zonemetal en envoyant une chronique de Exodus et de Slipknot. Ainsi je montre que je ne suis pas fermé à un genre.
Suite à ça, mon évolution musicale vous la connaissez plus ou moins.

C'est pas très glorieux, mais c'est ça.
_________________
Look, if you had one shot or one opportunity to seize everything you ever wanted in one moment, do you capture it or just let it slip ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Schakal
Addict !


Inscrit le: 04 Mar 2011
Messages: 140
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Jeu Juin 09, 2011 11:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Alors pour ma part, j'ai eu la chance d'avoir un cousin qui écoutait Iron Maiden (et à cette époque, The Number Of The Beast venait juste de sortir...) et un peu plus tard, Metallica et une grande soeur qui écoutait Queen ou Black Sabbath, mais à côté, j'ai mes parents...

Comment dire... Je viens d'Alsace, et mes parents sont restés bloqués dans les années 50/60, mais pour eux, le rock'n'roll, c'est déjà Satan. Eux, ce qu'ils aiment, particulièrement, c'est la musique folklorique que faisaient les Allemands (souvenez-vous, l'intro de Fast As A Shark d'Accept...), une musique que l'on imagine en fait bien accompagner un meeting du Troisième Reich, style bavarois avec accordéon et tout. Là, par chance, mon cerveau, à trois ans, s'est révolté. Mais putain, c'était pas la peine de me faire regarder les émissions folkloriques allemandes sur la ZDF ! Après, on s'étonne qu'il m'ait fallut Oomph!, Das Ich, Rammstein et Lacrimosa pour m'intéresser à la langue de Goethe que je parle comme une vache folle espagnole.

A côté de cela, mes parents sont fans hardcore des... Compagnons de la Chanson. J'en ai pu bouffer des 33 tours de ces gusses. Ah oui, et Claude François ! Alors, ayant déjà un esprit de révolte développé, je me penchais sur ce que ma grande soeur écoutait. Renaud, Michel Sardou, Serge Gainsbourg, Daniel Balavoine étaient ses artistes et j'avoue toujours les écouter sans déplaisir (oui, oui, même Sardou, vous pouvez balancer les tomates, j'ai justement besoin de quelques belles tomates pour faire une bolognaise...).

Parallèlement, mon cousin avait découvert dans ce coin sordide et perdu d'Alsace (oui, oui, perdu, à 5 ans, c'est moi qui ait introduit Batman dans mon village...) Celtic Frost, Mayhem et Obituary, ce qui nous amène à 1989/1990, un an avant que je me retrouve au collège.

Le collège ! Ah ! Si Freddie Mercury n'avait pas eu la mauvaise idée de passer l'arme à gauche en 1991, je n'aurai jamais adulé l'album Hot Spaces du groupe, mélange de funk et de disco fadasse parce que c'était le préféré des leaders de la classe. J'aurai du me tirer une balle dans le pied plutôt que de suivre le troupeau, tien, mais la râclé prise quand j'avais dit "c'est l'un des pires" m'avait disons calmé. Mais au collège, le metal avait ses heures de gloire avec les Use Your Illusions des Guns N'Roses, le premier Rage Against The Machine, Nirvana, Metallica ou encore l'explosion commerciale de Sepultura. Sauf que... à cette époque, j'adulais Helloween et les deux seuls albums que j'avais étaient... Pink Bubbles Go Ape et Chameleon, que j'ai massacré en chronique sur ZM. Comme quoi, on évolue.

Le lycée était une période délicate : la dance explosait de partout et le metal était un genre à bannir. On me surnommait "fuckthrashmetalshit". Snif. Au début, j'ai voulu me fondre dans la masse, marre d'être un solitaire et j'avoue, j'ai écouté Ace Of Spades, Snap ou Scatman. Oui, vous pouvez dresser le gibet. En reva&nche, je ne regrette pas m'être intéressé à McSolaar, Public Enemy et Silent Hill que j'apprécie toujours. Mais je suis passé à côté de la scène allemande de cette époque, la bat cave, la dark wave et je me suis retrouvé à refuser d'aller voir un concert de Lacrimosa en 1994. Shame on me...

Mais à la fin du, lycée, j'ai dit "fuck off" et je me suis remis vaillamment au metal, devenant presque avant-gardiste dans la découverte des groupes (j'avais acheté le premier Cradle Of Filth à sa sortie par exemple et je continu à acheter à chaque offrande du groupe. Surtout qu'à cette époque... ben y avait pas autant de facilités que maintenant pour découvrir la musique. Internet n'a été développé en France que vers 1995, les magazines proposèrent leur samplers qu'en 1996 et dans mon coin paumé, les fanzines étaient rares et mal foutus, imprimés grossièrement sur papier recyclé de seconde zone, avec des photos noir et blanc qu'on aurait dit que c'était Nicéphore Niepce qui les a prise... Bref, je lisais la presse spécialisée et je lisais toutes les chros, parfois je fouillais les bacs de la Fnac en attendant de tomber sur la pochette qui me plairait...

Sinon, à présent, j'avoue une certaine passion pour Abba, que je contrebalance avec pas mal de musique classique aussi (Dvorak, Wagner, Beethoven, Paganini, Vivaldi et Mozart particulièrement.

Finalement, ce n'est pas si honteux que ça, mais j'ai eu de la chance d'avoir eu deux membres de ma famille à m'avoir sauvé des goûts musicaux de mes parents très vite, très tôt. Je ne les remercierai jamais assez. Parce que sinon, je serai comme ce gamin de 15 ans que j'ai croisé un jour, en revenant rendre visite à mes parents, et qui chantait un hymne folklorique allemand : "jetzt geth's los"... (véridique).
_________________
Je ne vous tuerai pas, mais rien ne m'oblige à vous sauver la vie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Space Ritual
Junky


Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 95

MessagePosté le: Jeu Juin 09, 2011 12:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Marrant tous ces témoignages!

En gros, jusqu'à l'âge de 10-11 ans, je n'aimais pas vraiment la musique.
J'ai juste le souvenir d'avoir eu quelques vinyles d'artistes pour mômes étant gamin (Dorothée et le Musclés devait en faire parti!).

Arrivé au collège, je me suis mis à la Dance (premiers cds offert par mes parents avec ma première chaîne hifi : Dance Machine 4 et le premier Ace of Base). Je kiffais des trucs style Ice MC, Masterboy ou E-Type. Donc grosse période musique de merde pendant 2 ou 3 ans. Notons quand même qu'à cette époque, j'écoutais la radio et que j'aimais quelques trucs très respectables, style NTM. Pour anecdocte, je crois que le premier CD acheté avec mes deniers fut aussi le History de MJ.

Et puis j'ai voulu des trucs plus rapides, plus violents. Et là, grande histoire d'amour avec Prodigy! Premier groupe dont j'ai été FAN (je me souviens que je comptais les jours en attendant le jour de sortie de The Fat of the Land - le 30 juin 1997 je crois). Là-dessus, j'achète Rock Sound car Prodigy en couv'. Puis la même le mois d'après avec... Marylin Manson en couv', que je découvre grâce à un remix de Reznor sur le sampler.

Donc à 15 piges je commence à m'intéresser au rock et surtout au métal.
Année suivante, le lycée et ma découverte (grâce à un pote) de Pantera, Slayer, Napalm Death, Cradle of Filth, Mayhem...

En fait, je n'ai à avoir honte que de ma période Dance (et encore, même pas ).
_________________
C'est tout ce que t'as trouvé à foutre en attendant la mort ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ze_nico
Lord


Inscrit le: 07 Nov 2009
Messages: 564
Localisation: Hérault (34)

MessagePosté le: Jeu Juin 09, 2011 9:26 pm    Sujet du message: Re: Tu en as honte, mais tu étais fan ! [© Crisis & Poc] Répondre en citant

metalbarak a écrit:
System Of A Down aussi tiens, parce qu'entre temps tu as pris une gifle au ciné en voyant Bowling For Columbine, et il y avait Boom! au générique du film.


Tu aurais pu être pardonné pour tout les groupes de chiotte que tu as écouté sans cette erreur! Aucun morceau de SOAD n'est utilisé dans ce film, pas même au générique (je sais ce que je dis je l'ai vu il y a 5 min).

Bon sinon c'est vrai que Moore a réalisé le clip du morceau.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Barak
Leader Maximö


Inscrit le: 30 Déc 2005
Messages: 1189
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Juin 09, 2011 9:53 pm    Sujet du message: Re: Tu en as honte, mais tu étais fan ! [© Crisis & Poc] Répondre en citant

Ze_nico a écrit:
metalbarak a écrit:
System Of A Down aussi tiens, parce qu'entre temps tu as pris une gifle au ciné en voyant Bowling For Columbine, et il y avait Boom! au générique du film.


Tu aurais pu être pardonné pour tout les groupes de chiotte que tu as écouté sans cette erreur! Aucun morceau de SOAD n'est utilisé dans ce film, pas même au générique (je sais ce que je dis je l'ai vu il y a 5 min).

Bon sinon c'est vrai que Moore a réalisé le clip du morceau.


Oh oui bon ça va, le morceau a servi pour la promo de Bowling For Columbine, insolent!
_________________
Metalsickness.com

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Ze_nico
Lord


Inscrit le: 07 Nov 2009
Messages: 564
Localisation: Hérault (34)

MessagePosté le: Jeu Juin 09, 2011 9:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mettons ça sur le compte de l'âge!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
PoC
Master of puppets


Inscrit le: 16 Mai 2004
Messages: 6636
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Juin 11, 2011 4:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

AHAH, c'est très très bon ce topic, merci Crisis pour l'idée et barak pour cette belle intro ! Je remarque d'ailleurs que nous avons - à mon grand dam - moult points communs dans notre parcours musical chaotique.

Un peu déçu par la jeune génération qui n'a pas tant de dossiers que ça. Faut dire qu'avec une bonne éducation et surtout internet dès le début de l'adolescence, vous auriez eu moins d'excuses !

Pour ma part, ça a très très mal commencé.
Enfant, je crois que je n'écoutais rien, mes parents n'étant pas ce que l'on peut appeler des mélomanes...
Il a fallu attendre mes 10 ans (ou truc du genre) pour que je m'achète (oui j'étais déjà un ouf de la comptabilité...) une chaine hifi et écoute la radio. Et là, c'est le fuckin' drame... Sans résistance aucune, je sombre moi aussi dans la période Dance à gogo.
Je collectionne les CD 2 titres au rabais, passant aussi bien du tube de l'été TF1 (Yakalelo) au dernier boysband en date (Backstreet Boys). L'un de mes premiers ""vrais"" CD n'est autre que le fameux Dance D'Or 98 (un collector précieusement gardé dans mon coffre) avec en guest Paradisio (mattez ce clip, pour la postérité). Même ce buzz d'avant l'heure intitulé Aqua - I'm a barby girl vient squatter les bandes des cassettes de mon walkman auto-reverse de l'époque.

Je suis donc un putain de caïd à cette époque et rien ne m'arrête.
Mais sous cette carapace de violence se cache un petit cœur qui bat. J'ai donc également ma période Mylène Farmer où je compulse frénétiquement le livret de l'album Anamorphosée en me disant qu'elle est quand même gaulée cette vieille rousse...
Sur un gros malentendu je tombe par hasard sur IAM (rien à voir on est bien d'accord). L'école du micro d'argent est une révélation pour moi et j'en achète même la K7 (oui, la K7 !).

C'est le début de ma période freestyle, où je mixe sans vergogne tous les styles qui passent (en gros j'ai les mêmes goûts musicaux que NRJ et Fun Radio).
Avec l'apparition des CD vierges à graver, c'est la folie ! Je deal des disques de NTM, la BO du film Taxi (hip hop mon frère), j'ai aussi ma période très très rapide FF (dédicace barak) et puis un peu plus tard je re-craque (un peu plus) et j'achète le 1er CD de Britney Spears !!! C'est ma période chagasses du DanceFloor... Ne vous inquiétez pas, Christina Aguilera y passe aussi mais ça ne m'empêche pas d'écouter un bon Offspring quand DJ l'Escroc veut bien l'envoyer sur les ondes des radios immondes citées plus haut.
S'en suit une déviation progressive vers le rock mainstream : Santana, Red Hot, Moby (dans un autre style).

Et puis vint le temps de la vraie musique.
Je dois beaucoup à ce vieux con de Ventoline que certains d'entre vous on côtoyé sur ce forum il y a quelques temps déjà... Pionnier du Metal, ce salopard me pourrissait le crâne avec du Metallica que je détestais à l'époque (mon Dieu, pardonnez-moi) !
Et puis à force de trainer sur une chaine musicale allemande que je captais sur un malentendu chez mes parents, j'ai fini par tomber sur des clips de Neo Metal. Le 1er titre (One Step Closer) de Linkin Park a été une première révélation. C'était mes poulains bordel !
Et un jour, sans trop savoir pourquoi, je me suis retrouvé à la caisse d'une Fnac c4c4 avec Holy Wood de Marilyn Manson
o_O LA CLAQUE MUSICALE DE MA VIE.
Coup de foudre pour le Révèrent donc. Je passe mes soirées à apprendre les paroles et à les traduire.
A la même époque je commence la gratte. Autodidacte, je me rabats sur les classiques de Nirvana. Par défaut (faut bien apprendre bordel !) j'enchaine les morceaux de Blink 182 et autre Sum 41.
J'achète ensuite le 3ème opus de Limp Bizkit. Je me revois en train de l'amener chez un pote en le prévenant « pas sûr que t'aime, c'est assez violent hein » LAUL. Un peu plus tard je tombe sur leur 1er qui me fout une bonne gifle et m'entraine dans la vague Neo avec KoRn, Deftones and co. Rammstein est aussi une petite révélation.

Je ne sais plus trop à quelle date nous en sommes mais comme je suis un extrémiste qui ne fait pas les choses à moitié, je décide de créer mon propre webzine Metal (ras le cul de ne jamais trouver de tabs !). Forcément ça m'amène à m'ouvrir à d'autres groupes. J'en découvre une myriade, dont notamment Soulfly (Primitive) qui ne me laisse clairement pas indifférent !
Le succès des Trip du Moi sur la 1ère version de Zone (chaque mois je détournais une chanson en la réinterprétant à la gratte avec de nouvelles paroles) m'encourage à persévérer dans la guitare. Et quelle bonne idée j'ai eu ! Car c'est clairement grâce à cet instrument que j'ai découvert tous ces groupes de légende qui déchirent maman, dont mes héros for ever ever kikoo \o/ : METALLICA. C'est en apprenant Nothing Else Matters et Master of Puppets que j'ai compris la vie.

La suite vous la connaissez puisque je l'ai vécu en direct sur ce forum, à travers les topics et autres chroniques que j'ai pondu !
_________________
Tu la sens cette bonne odeur de fitness ?!
© € ™ $ - phrases cultes
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
I_Kirk_Your_Ass
Lord


Inscrit le: 26 Sep 2009
Messages: 1019

MessagePosté le: Sam Juin 11, 2011 6:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon j'avoue en primaire j'écoutais les merdes qui passait à la radio et on les chantait avec les potes dans la cour de récré (Dans la valée lala ...). et je bandais (déjà) sur Alizé (mais ça c'est pas un dossier). Mais rapidement mon frère m'a remis sur le droit chemin musicalement parlant.

En tout cas c'est vrai que les vieux ont plus de dossier. \o/ I'm a baby girl de Aqua, PoC merci pour cet instant.

Au risque d'être pris pour un inculte, c'est quoi FF ? (Et pas de "Final Fantasy lolol", merci )
_________________
Look, if you had one shot or one opportunity to seize everything you ever wanted in one moment, do you capture it or just let it slip ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ze_nico
Lord


Inscrit le: 07 Nov 2009
Messages: 564
Localisation: Hérault (34)

MessagePosté le: Sam Juin 11, 2011 6:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Fonky Family?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Barak
Leader Maximö


Inscrit le: 30 Déc 2005
Messages: 1189
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Juin 12, 2011 12:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ze_nico a écrit:
Fonky Family?


Yes sir!

Putain Poc, ton post m'a offert du rêve et m'a rappelé pas mal de choses que mon inconscient avait décidé de mettre de côté : Paradisio bordel! Aqua, j'avais l'album à la maison aussi.
Je me rappelle aussi soudainement mon premier cd gravé : le 113!

Je me sens moins seul :]
_________________
Metalsickness.com

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Hardo'z
Lord


Inscrit le: 20 Fév 2006
Messages: 1366
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Juin 12, 2011 11:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je vous prépare une petite story d'ici la fin du week-end, je sens que ça va vous plaire.
_________________
Memento quia pulvis es, et in pulverem reverteris.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
PoC
Master of puppets


Inscrit le: 16 Mai 2004
Messages: 6636
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Juin 13, 2011 3:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

metalbarak a écrit:
Je me rappelle aussi soudainement mon premier cd gravé : le 113!

AH mais ouais gros ! le 113, léléla... La même pour moi !
_________________
Tu la sens cette bonne odeur de fitness ?!
© € ™ $ - phrases cultes
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ZONEMETAL Index du Forum -> BlaBla Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum